• VelvetBlue.ch

L'exposition (3/3) Comprendre la sensibilité ISO en quelques minutes.

Mis à jour : mai 19


Exemple différent ISO.png

Cet article est le dernier de la petite série de trois sur les règles de base de l'exposition. Si vous n’avez pas encore lu les deux premiers chapitres, je vous conseille de les lires avant de commencer celui-ci.

Théorie :


Vous devez savoir maintenant que pour former une image, il est nécessaire qu’une surface sensible enregistre la lumière. C’est ce procédé qu’on appelle l’exposition et qui est la base de nos photos. Pour rappel, le mot photographie signifie en Grec: ÉCRIRE AVEC LA LUMIÈRE... 📸


Après être rentrée dans l’appareil photo, la lumière termine donc sa course sur une surface photosensible. En photographie argentique, la lumière vient marquer la pellicule. En photographie numérique, c’est le capteur qui reçoit la lumière.

Avec un appareil photo argentique, on doit choisir une pellicule dont la sensibilité correspond le mieux aux conditions de prise de vue. Par exemple, pour faire des photos en basse lumière on a besoin d’une pellicule plus sensible que pour photographier au milieu d’une journée ensoleillée.

Avec un appareil photo numérique, tout est beaucoup plus simple ! On change la sensibilité du capteur directement dans les réglages du boîtier. L’énorme avantage, c’est qu’on peut modifier la sensibilité entre deux photos, alors qu’en photo argentique il faut attendre de terminer la pellicule…


Pour désigner la sensibilité du capteur à la lumière, on utilise une échelle de référence :

La sensibilité ISO (International Standard Organization).


Plus le nombre ISO est élevé, plus le capteur de votre appareil numérique est sensible à la lumière. Et inversement.

Ainsi, plus la scène que vous voulez shooter est lumineuse, plus vous devriez régler la sensibilité de votre appareil sur une valeur faible. À l’inverse, plus la scène est sombre, par exemple lors d’une soirée de confinement en 2020, plus vous devriez augmenter la sensibilité ISO de votre boîtier photo, pour être certain que celui-ci capte le maximum de luminosité.

Le principe est extrêmement simple. Mais à l’usage, on se rend vite compte d’un problème pénible : le « bruit » dans l’image. Il s’agit de cette sorte de grain polychrome que l’on voit parfois dans les photos numériques prises dans des conditions sombres. Le bruit est parfois comparé au grain qu’on rencontre sur les tirages argentiques. Il n’en présente pourtant pas les avantages. Le bruit numérique apparaît de façon aléatoire à la surface de l’image. Il est notamment davantage présent dans les zones sombres et uniformes. Il a donc tendance à dégrader la qualité d’image plutôt qu’à apporter un côté esthétique. Lorsque vous constaterez ce phénomène sur vos images, il ne vous restera plus qu’à baisser la sensibilité, tout en augmentant l’un des deux autres paramètres de l’exposition : l’ouverture ou le temps de pose, afin de laisser suffisamment de lumière imprimer le capteur de votre appareil.

La pratique : Concrètement, comment agir sur la sensibilité ?


Il vous faut tout d’abord lire le mode d’emploi de votre appareil photo pour trouver comment modifier la sensibilité. La plupart des appareils photos ont 2 fonctions : sensibilité automatique (votre appareil décide tout seul de la sensibilité en fonction des conditions de lumière), ou bien manuelle. Ce dernier mode vous permettra évidemment d’affiner vos réglages lorsque vous constaterez que vos photos sont trop sombres, ou trop bruitées…

En général, voici les réglages qui répondront aux conditions les plus classiques :

> 100 à 200 ISO : extérieur ensoleillé ou lumineux
> 400 ISO : extérieur nuageux, ou intérieur sans flash
> 800 ISO : intérieur peu lumineux (exemple : le soir dans votre habitation, ou bien lors d’un mariage dans une église,)
> Au-delà : photos de nuit, concerts, spectacles,

Il s’agit évidemment de généralités, il vous revient de trouver vos marques pour adapter au mieux ces réglages à vos situations particulières.

La preuve par l'exemple :


REGLAGE SENSIBILITÉ ISO

Pour illustrer le rôle du réglage ISO sur l’exposition, nous allons prendre un exemple. Pour cela, j’ai pris une série de trois photos et j’ai fait varier la sensibilité ISO. L’ouverture du diaphragme (f/5.6) et la vitesse d’obturation (1/125 s) sont fixes pour les trois photos.


200 ISO

Si je double la valeur ISO (400), le capteur est deux fois plus sensible. Il emmagasine davantage de lumière et la photo est logiquement plus claire.


400 ISO

À l’inverse, si je divise la valeur ISO par deux (100 ), le capteur est deux fois moins sensible qu’avec une valeur de 200 ISO. Il emmagasine moins de lumière et la photo est donc plus sombre.


100 ISO
Le meilleur moyen de comprendre les réglages de sensibilité est d’aller prendre des photos en forêt. En effet, cet environnement est très sombre, et pour peu que l’on pointe notre appareil vers la cime des arbres, le résultat donne un sous-bois sous-exposé et un ciel tout blanc, sur-exposé. Bref, il est très difficile de rendre la beauté d’une forêt sur photo 😉

BRUIT NUMÉRIQUE


Pour voir la relation entre la sensibilité ISO et le bruit numérique, je vous propose de regarder une photo de notre sujet précédent avec des sensibilités élevées.


3200 ISO
12800 ISO

Si vous avez du mal à distinguer le bruit numérique, nous allons comparer un détail de chaque photo prise avec des sensibilités ISO différentes.



À 200 ISO, l’image est « propre », le bruit numérique est absent. À 3200 ISO, on commence à voir apparaître un fin moutonnement sur l’arrière-plan vert. À 12800 ISO, le bruit est très présent : on observe une granulation très prononcée qui se superpose à l’image.



Quand faut-il augmenter la sensibilité ISO ?


Nous venons de voir que l’augmentation de la sensibilité ISO s’accompagne d’une dégradation de la qualité d’image. Vous vous demandez probablement à ce stade pourquoi il est nécessaire d’augmenter la sensibilité ISO et dans quelles situations c’est le plus utile.

Voyons tout cela en détail !


Dans des conditions idéales où la lumière est présente à profusion, le réglage ISO n’a pas beaucoup d’intérêt. Un simple ajustement de l’ouverture et de la vitesse permet de réaliser presque toutes les photos possibles en termes d’exposition. C’est pourquoi, lorsque la lumière est abondante, il est recommandé d’utiliser une faible sensibilité : 100 ou 200 ISO.


Cependant, vous allez aussi faire face à des situations où la lumière n’est pas présente en quantité suffisante : prises de vue en intérieur, en début ou en fin de journée, en forêt, etc. Pour fournir au capteur la quantité de lumière nécessaire à une exposition correcte vous allez dans un premier temps jouer sur les deux paramètres que sont l’ouverture et la vitesse.


Vous pouvez par exemple ouvrir le diaphragme plus grand pour laisser passer davantage de lumière à travers l’objectif. Mais vous allez rencontrer deux difficultés :

  • vous ne pouvez pas ouvrir davantage que l’ouverture maximale de votre objectif

  • vous avez parfois besoin d’une grande profondeur de champ et donc d’une petite ouverture


Si vous décidez d’agir sur la vitesse d’obturation et de laisser le capteur exposé plus longtemps à la lumière, vous allez être confrontés à deux difficultés supplémentaires :

  • une vitesse lente entraine un flou de bougé en photographiant à main levée

  • une vitesse lente ne permet pas de figer le mouvement d’un sujet


C’est lorsque vous devez faire face à ces difficultés que le réglage ISO prend tout son sens. Il apparaît comme une solution de secours lorsqu’il n’est plus possible de modifier l’ouverture et/ou la vitesse.


A ben oui maintenant que c'est dit, c'est évident 🙄


Allez, un exemple pour être sur d'avoir tout compris. quant augmenter la sensibilité ISO


Time de la prise de vue, fin de journée ciel couvert (autant dire que pas beaucoup de lumière)


Téléobjectif 360 mm - ISO 1000 - f/5.6 - 1/200 s

Avec une sensibilité de 200 ISO, l’appareil photo m’indiquait les réglages suivants pour assurer une exposition correcte : f/5.6 pour l’ouverture et 1/40 s pour la vitesse d’obturation.


Or, cette vitesse était un peu juste pour photographier à main levée, surtout que j’utilisais un téléobjectif. Avec une focale de 360 mm, il me fallait une vitesse plus rapide pour éviter un flou de bougé.


Comme j’étais déjà à l’ouverture maximale de mon objectif (f/5.6), mon seul recours était d’augmenter la sensibilité ISO. En réglant mon appareil à 1000 ISO, j’ai pu bénéficier d’une vitesse de 1/200 s et obtenir une photo nette !!



À vous de jouer !


Maintenant que vous avez compris ce que signifie la sensibilité, vous avez pu constater que c’est un réglage plutôt logique et intuitif, qui ne s’intègre que par la pratique. Alors sortez, si bien entendu vous n'êtes pas au printemps 2020 😅 et entraînez-vous, déclenchez un maximum !

"Il faut agir aussi vite que possible mais aussi lentement que nécessaire" ©️🇨🇭


Exercez-vous immédiatement pour intégrer cette nouvelle notion !

1/ Prenez votre appareil photo, et réglez-le sur sensibilité manuelle.

2/ Prenez plusieurs photos de la même scène (par exemple le soir, chez vous, autour de la table) avec des sensibilités différentes (par exemple 100 ISO, puis 200, 400, 800… et plus si votre appareil le permet).

Il s’agira d’un moment idéal pour observer des différences flagrantes de rendu selon les différences de réglages !
Profitez-en pour observer jusqu’à quel valeur ISO le bruit provoqué par votre appareil vous semble raisonnable.

3/ Vous pouvez également aller faire le même exercice dans les bois, vous comprendrez vite l’impact des changements de sensibilité !

📸📸📸 Shooter autant que possible, En numérique vous pouvez tout effacer sans le moindre frais 📸📸📸 


Voilà, maintenant vous connaissez les bases de la photographie, ou du moins comment fonctionne certains réglages de votre appareil photo, vous savez aussi maintenant qu'il existe un triangle pour gérer l'exposition en partant de l'ouverture à la vitesse et la sensibilité.

Pour vous aidez encore dans vos débuts le seul conseil c'est de s'entrainer et de bien prendre en main votre boîtier. Savoir où se trouvent les différentes fonctions, où placer ses doigts pour être rapide, éventuellement créer des raccourcis(selon les modèles) et pour finir, essayer des réglages improbable, parfois le résultat est bluffant 🤓


Aide mémoire à garder dans la poche 👍🏼

22 vues
  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon
LOGO-VelvetBlue-BLANC.gif

VelvetBlue.ch

Route de la Délège 24

3963 - Crans-Montana

Suisse

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET D’UTILISATION

DÉCLARATION DE CONFIDENTIALITÉ

Je veux rester informé 🤩